Archives de Tag: harcèlement

Victime de harcèlement ? réagissez !

Les chiffres du harcèlement scolaire sont alarmants ! De 3 à 15 ans, près d’un élève su 10 est victime de harcèlement. Peut-on mettre fin à ces pratiques ? La Plume vous propose quelques idées pour sortir de ce calvaire !

Le harcèlement : des intimidations violentes et répétées

         Tout enfant scolarisé peut être mené à subir du harcèlement scolaire. On rappelle que harcèlement scolaire est une intimidation ou plus rarement « caïdage », voir même, bizutage ou brimade. Il est caractérisé par l’usage répété de violences physiques, morales et psychologiques ainsi que des moqueries et d’autres humiliations. Le harcèlement scolaire peut aller jusqu’à des insultes, du racket, des coups, une mise à l’écart ainsi que des menaces de mort.

Un témoignage : Jonathan Destin « Je veux aider beaucoup de personnes. »

         Jonathan Destin est une des victimes du harcèlement scolaire, il a témoigné dans une émission d’Europe 1 en 2018. Le jeune homme a tenté de mettre fin à ces jours. « Je me dis que ça va aider beaucoup de personnes en difficultés. Il ne faut pas rester enfermé dans son coin, pour combattre le harcèlement, il faut en parler ! ». Il est vrai qu’il est plus difficile pour l’entourage de distinguer un harcèlement morale d’un harcèlement physique.

En France, environ 36% des élèves déclarent avoir été harcelés verbalement, 20% ont subi des violences physiques.

 Comment faire quand on est victime de harcèlement 

        Quelqu’un que vous connaissez feint d’être souvent malade, a peur d’aller seul dans son établissement scolaire, se plaint de douleurs physiques telles que des nausées, estomac noué… Ces signes doivent vous alerter !

  1. Se confier

N’aie pas peur d’en parler à un adulte de ton entourage, un professeur. Ne laisse pas les choses durer !

  1. Se protéger

Ne partage pas ta vie privée à n’importe qui, notamment sur internet

  1. Téléphoner

N’hésite pas à appeler le numéro gratuit de « Stop Harcèlement », 0808 80 70 10

  1. Porter plainte

Si ce sont des violences aggravées, demande à tes parents d’effectuer cette démarche.

Comment réagir si tu es témoin de harcèlement ?

  1. Soutenir

Les élèves victimes de harcèlement sont souvent mis à l’écart, ne les laissez pas seuls !

  1. Ne pas rire

Si le public ne rit pas, l’harceleur stoppera ses moqueries, ou les diminuera.

  1. Ne pas participer

Ne fais pas tourner les photos humiliantes, supprime-les.

Nos propositions pour le lycée

            Informer lors de la journée du harcèlement scolaire le 08 novembre

Faire venir psychologue pour sensibiliser les élèves

Organiser des réunions avec l’infirmière du lycée

 

Sources :   Wikipedia
                   Europe 1
                   Journal Le Monde (04/09/2015)
                   Vos questions de parents (https://www.vosquestionsdeparents.fr/dossier/1085/violence-scolaire-stop-au-harcelement-au-college/page/3)
                               Sciences humaines 301 (03/2018)
Publicités

Quand l’école devient un enfer !

Normalement l’école est un lieu de rencontres et d’apprentissage où les élèves doivent vivre en communauté et en sécurité grâce à l’écoute des professeurs et du personnel. Mais certains élèves vivent un véritable enfer.

Le harcèlement scolaire

Certains élèves peuvent subir une violence « répétée qui peut être verbale, physique ou psychologique » qui s’appelle le harcèlement. Souvent cette violence est générée par un groupe de plusieurs élèves persécutant une victime qui, souvent, est une personne plus faible physiquement. L’enfant peut être alors « insulté, menacé, battu ». Les victimes peuvent être jugées sur leur apparence  physique, leur poids, leur taille, leur couleur de peau, leur sexe… Nous pouvons reconnaître les personnes harcelées grâce à de nombreux symptômes : la victime adoptant un comportement renfermé et en cas de violence physique on peut observer des bleus ou des marques de coups.

Le bizutage

Il existe un autre type de violence envers une personne : le bizutage. Il résulte d’un « groupe d’anciens » qui souhaite s’imposer sur un « groupe de nouveaux » en leur parlant en  criant,  en leur disant aussi de baisser la tête,  la brimade est une phase d’intimidation. Une fois que la personne a été victime de ce phénomène, il va être difficile de ne pas se plier au bizuteur.

Il est très difficile pour un nouvel élève d’échapper à un groupe de bizuteurs. Toutefois, il est important de savoir que la loi française interdit le bizutage dans les établissements scolaires. Ainsi, les bizuteurs s’exposent à des condamnations.

Le cas de Jonathan

Dans un article paru dans Le Figaro du 5 novembre 2015, un jeune garçon, Jonathan, décrit son terrible parcours d’élève harcelé. La honte et la peur de le dire l’ont empêché d’en parler à des adultes. Il a subi les coups, le racket et été menacé avec une arme. Son enfer a commencé en CM2 et duré 6 années. Ainsi, il s’est isolé des autres, ses notes ont chuté. Il a fini par faire une tentative de suicide. Avec le recul, il a beaucoup regretté de ne pas en avoir parlé.

Des solutions

Sur le site du ministère de l’éducation nationale, vous pouvez trouvez de l’aide :

« Si vous avez besoin de conseils complémentaires, contactez le :
N° VERT « NON AU HARCÈLEMENT» : 3020
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés)
Si le harcèlement a lieu sur internet :
N° VERT « NET ÉCOUTE » : 0800 200 000
Gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h »

Sources : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr

https://www.marionlamaintendue.com

http://www.lefigaro.fr/actualité-france/2015/11/05

Océane, Lorie