Eliud Kipchoge, un athlète hors norme !

Eliud Kipchoge est un marathonien né le 5 novembre 1984 à Kapsisiywa au Kenya, c’est un coureur très à l’aise sur les courtes distances (3 000 m, 5 000 m, 10 000 m). Il est champion olympique du marathon aux jeux de Rio 2016 et établit le 16 septembre 2018 à Berlin un nouveau record du monde du Marathon en 2h1min39sec. Il devient donc le premier homme à passer la barre des 2h02min sur les 42,195km. La Plume vous en dit plus sur cet athlète hors norme.

Une enfance passée à …courir

Comme beaucoup d’enfants des hauts plateaux, Kipchoge allait et revenait de l’école en courant. Lorsque l’on sait l’importance de la base foncière et du développement de l’économie de course au plus jeune âge, il est difficile d’avoir des éléments de comparaison en occident. Peut-être avec les frères Ingebrigtsen avec leurs heures de ski de fond. Grâce à ces dernières et une vie en altitude (1 940m d’altitude), ils pouvaient donc améliorer leur qualité cardio-respiratoire. Le sol instable est également propice au travail proprioceptif.

Après l’école, l’adolescent Kipchoge aide sa famille en collectant du lait chez leurs voisins pour le vendre sur le marché.

L’entraînement à la « kenyane » : 10 séances par semaine

Eliud continue à courir seul, inspiré par Patrick Sang figure respectée de Kapsisiywa (médaille d’argent au J.O de 1992 sur la distance du 3 000m steeple) qui a terminé deux fois deuxième aux mondiaux de 1991 et 1993, avant de retourner à Kapsisiywa où il s’est lancé dans l’organisation d’événements sportifs. En 2001, il a rencontré Eliud âgé de 16 ans qui lui demande un programme d’entraînement. Toutes les deux semaines, il lui fait passer des séances griffonnées sur un bout de papier. Quelques mois plus tard, Kipchoge l’emporte sur une course régionale (district au Kénya donc très haut niveau). Patrick Sang lui demanda alors son nom : «Kipchoge». Il lui offre alors une montre pour chronométrer ses entraînements et depuis cette rencontre leur relation dure toujours.

C’est connu, l’entrainement marathon kényan est basé sur un gros volume. Enormément de kilomètres avec des entraînements bi-quotidien jusqu’à tri-quotidien pour certains. Un entraînement qui puise loin dans les ressources des coureurs kényans. Seuls les plus résistants en sortent la tête haute. Des semaines d’entraînement jusqu’à 250 km ne sont pas rares si on cherche un peu dans les articles sur l’entraînement à la kényane.

Et bien chez Eliud Kipchoge c’est moins fourni, le volume est conséquent évidement mais avec des semaines tournant entre 180 et 200 km. En terme de nombre d’entraînements, Eliud Kipchoge en est à 10 par semaine. Les footings de récupération eux sont de 1h10min minimum. Pour lui, chaque sortie est une clef de sa foulée qui ne se dégrade quasiment pas, même en fin de marathon.

 

« La force mentale est la clef »

Après son record du monde du marathon le 16 septembre 2018, Eliud a déclaré dans une interview du journal « Le Monde » :

« Je croyais fermement que j’allais battre le record du monde, mais je ne savais pas que j’allais le courir en 2 heures et une minute et quelque. Quand j’ai vu mes temps sur les intermédiaires et que j’avais une possibilité de faire en 2 heures et une minute, ça a décuplé mon énergie ». Totalement seul durant les 17 derniers kilomètres, après avoir épuisé son dernier lièvre, il n’a rien laché.

Un exemple pour la jeunesse

Pour nous, Eliud est un grand athlète car il montre l’exemple aux jeunes que l’entrainement paye que la force mentale joue un rôle primordial dans la course à pied et surtout pour le marathon. Il permet à la discipline de se développer et donner l’envie à tout un public marathonien d’aller chercher toujours plus loin. Le fait qu’il ait battu le record du monde du marathon montre que l’homme n’a plus de limite et que dans le futur nous en sommes presque sûrs que l’humain va pouvoir courir le marathon en moins de deux heures

Source : https://www.lemonde.fr/sport/article/2018/09/16/marathon-de-berlin-victoire-du-kenyan-eliud-kipchoge-qui-pulverise-le-record-du-monde_5355829_3242.html

 

Lilian  et Quentin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s