L’histoire d’une catastrophe au travers de la fiction…

The impossible est un film catastrophe espagnol réalisé par Juan Antonio Bayona et sorti en le 21 novembre 2012. Il évoque le Tsunami du 26 décembre 2004 qui a fait en Thaïlande près de 10.000 victimes

Le réalisateur a tenu à reconstituer le tsunami de la manière la plus réaliste possible, insistant sur la nécessité de recréer une vraie vague et de ne pas se servir de trop d’effets numériques. La boue, le sang, la soif… l’ambiance morbide est prenante…

Des images de villes dévastées, des kilomètres de côtes de débris, de cadavres, d’arbres arrachés ou encore de bateaux. Mais la vague a emporté plus qu’un paysage, des milliers de vies. En tout, plus de 200 000. En Thaïlande, près de 10 000. Parmi eux, cette famille espagnole.

Une famille au cœur de la catastrophe

L’histoire du film explique qu’un couple et leurs trois enfants sont en vacances en Thaïlande, sur l’île de Phuket, quand le tsunami s’abat sur tous les pays bordant l’océan indien. Lorsque la vague atteint les côtes, ils sont dans la piscine de leur hôtel, à quelques pas de la plage. Séparés et blessés par la violence du tsunami, Maria et son fils aîné Lucas d’un côté, Henry et les deux plus jeunes de l’autre, vont tenter l’impossible : parcourir l’île pour se retrouver, malgré les milliers de survivants entassés dans les hôpitaux, malgré la douleur, malgré la méconnaissance du pays.

Un film qu’on n’est pas près d’oublier

The impossible embarque le spectateur dans l’une des plus belles scènes catastrophe rarement filmée, le reste du film ne doit servir qu’à se souvenir du drame. Je pense que c’est un beau film qui montre les liens inséparables d’une famille au cœur d’une situation peu commune.

Et le réalisateur il en pense quoi ?

« On a tourné cette partie-là en Espagne. Ce sont dix minutes de films… qui ont nécessité un an de pré production. Six équipes ont travaillé sur ces scènes : effets spéciaux, effets visuels, le travail sur la vague… Toute cette partie-là du film m’a incroyablement excité. Mais nous avons tourné le reste, et donc la plus grande partie du film, en Thaïlande. Avec seulement un jour ou deux à Phuket même. Et beaucoup plus à Kaolack.’’ D’après une interview à Juan Antonio Bayona.

http://www.lesoir.be/144157/article/culture/cinema/2012-12-26/%C2%AB-the-impossible-%C2%BB-revient-sur-tsunami-phuket-et-suscite-malaise

http://www.ricketpick.fr/2012/12/15/critique-film-the-impossible-de-juan-antonio-bayona-temoignage-speculaire-mais-impudique/

Charlotte et Sarah

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s