Archives mensuelles : mai 2015

 » Tous égaux en France utopique ou pas ? »

L’égalité entre les hommes et les femmes signifie que devant la loi tout individu doit  être traité de la même façon. Aucun  individu ou groupe d’individus ne doit donc avoir de privilèges garantis.

1 -Qu’est ce que l’égalité entre les Hommes et les Femmes en France ?

L’égalité des droits entre les Hommes remonte à la Révolution Française avec la Déclaration des Droits  de l’Homme et du Citoyen (Août 1789). Elle est reprise dans la Constitution de 1958. Mais l’égalité entre les hommes et les femmes est plus récente. Elle  s’est généralisée dans les sociétés occidentales dans les années 1960. Les  mouvements féministes s’y sont aussi développés.

1-1 Comment l’égalité entre les Hommes est-elle garantie en France ?

Les droits des femmes sont une priorité du Gouvernement. A la loi du 4 août 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, s’ajoute un ensemble de mesures destinées à promouvoir le respect de ces droits et la juste représentation des femmes dans la société française. Le Gouvernement s’est notamment mobilisé contre la plus grave des inégalités en doublant les moyens consacrés à la lutte contre les violences faites aux femmes.

2- Qu’est qu’un défenseur des droits ?

Logo du défenseur des droits www.defenseurdesdroits.fr

Logo du défenseur des droits

http://www.defenseurdesdroits.fr

Le défenseur des droits est une autorité constitutionnelle indépendante. Unique en son genre, elle est chargée de veiller à la protection de vos droits et de vos libertés et de promouvoir l’égalité. Le Défenseur des droits est nommé par le Président de la République pour un mandat de 6 ans non renouvelable et non révocable. Sa nomination est soumise au vote de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ce mode de nomination garantit l’indépendance du Défenseur des droits.

2-1 Quand intervient-il ?

En cas de litige avec une administration, si un individu ne souhaite  pas dans un premier temps saisir la justice, il peut s’adresser au Défenseur des droits soit directement, soit par le biais d’un des délégués de celui-ci.

Eva Ruga/ Priscilla Laguerre

Hommes-Femmes : quelle égalité ? www.mesdebats.com

Hommes-Femmes : quelle égalité ?
http://www.mesdebats.com

Publicités

TOI + MOI + lui + elle . . .

Mouvements pour plus de droits dans les familles recomposées 

La parole de l’enfant est prise en compte dans la procédure de divorce et particulièrement lorsque les parents ne sont pas d’accord sur son lieu de vie ou sur son éducation. En effet, l’enfant est concerné par la procédure de divorce de ses parents.

Les parents, titulaires de l’autorité parentale, ont l’obligation d’informer l’enfant que sa parole peut être entendue au cours du divorce et de toutes les procédures qui le concernent.

Comment les droits des enfants et des beaux parents sont-ils pris en compte lors du divorce?

Il y a 580 000 familles recomposées en France métropolitaine. Au total, il y a 35,2% de couples recomposés. Du côté des enfants 1,2 million vivent dans une famille recomposée soit 8,8% des enfants de moins de 18 ans. Parmi eux, il y a 35% d’enfants mineurs.

Les Droits de l’enfant :

L’arrivée d’un nouveau conjoint vient perturber un équilibre acquis depuis des années, après le divorce des parents ou le décès d’un des parents. Il est, une fois de plus, demandé aux enfants de s’adapter à une nouvelle situation. Beaucoup encore sous le traumatisme du divorce ou du décès, ripostent avec colère ou agressivité.

Seulement, à partir de 13 ans l’enfant peut choisir avec quel parent ils souhaite vivre. S’ils sont encore à charge, une pension alimentaire sera fixée à leur bénéfice.

Pour les enfants de moins de 13 ans, en cas de désaccord des parents, le juge statuera sur l’exercice de l’autorité parentale, leur lieu de résidence, l’exercice du droit de visite et d’hébergement du parent chez lequel l’enfant ne vit pas et le montant de la pension alimentaire qui sera à la charge de ce dernier.

Les Droits des beaux-parents :

La loi privilégie tellement la «co-parentalité », c’est-à-dire le maintien de l’autorité parentale conjointe entre les deux parents, même séparés, et l’effectivité de ce partage d’autorité entre eux, qu’elle ne prévoit (pour l’instant) aucune place particulière au beau parent, qui pourrait venir faire de l’ombre, selon certains, au parent avec lequel l’enfant ne réside pas habituellement. Lorsque le parent confie son enfant à un tiers, il lui donne une autorisation d’effectuer des actes usuels pour l’enfant. Le beau parent n’a donc aucune difficulté pour accompagner ou venir chercher l’enfant à l’école par exemple… Le beau-parent, n’a pas énormément de droits sur l’enfant de son conjoint.

Les Droits des parents divorcés :

Ne pas ramener l’enfant après un week-end, à celui qui en a la garde, est une bien mauvaise idée… En effet, le fait de refuser volontairement de présenter le mineur à l’autre parent est un délit passible d’un an d’emprisonnement et de 1 500 euros d’amende. Une fois divorcé, on peut penser que l’on n’a plus aucun compte à rendre à son ex-époux ou épouse. Ce n’est pas le cas, à partir du moment ou un enfant est élevé en commun. Par ailleurs, un changement de domicile doit donc être notifié dans un délai d’un mois, à tous ceux qui exercent un droit de visite et d’hébergement à l’égard de l’enfant… sous peine d’être puni de 6 mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende.

 Enfants et divorce des parents Wikimedia Commons

Enfants et divorce des parents
Wikimedia Commons

Jihad & Guillemette

L’affaire Banksy : «contre-enquête» sur une injustice

Une Affaire pas comme les autres

Le 3 Octobre 2014, l’œuvre de Banksy, antiraciste, fut prise d’une injustice et a été effacée des murs de la ville de Clacton en Angleterre. Retour sur les faits à l’heure où la liberté d’expression est parfois menacée…

L'œuvre de Banksy, une hirondelle antiraciste rejetée source : http://next.liberation.fr

L’œuvre de Banksy, une hirondelle antiraciste rejetée
source : http://next.liberation.fr

La victime : Banksy, un coupable idéal ?

Banksy est un artiste du Street Art (graffiti) originaire de Bristol, en Angleterre.

Son vrai nom serait Robin ou Robert Banks mais rien n’est certain. Banksy tient à garder l’anonymat. Son art est un mélange d’ironie, d’humour et comporte des messages très clair, dans l’optique ou ils ne sont pas interprétés au second degré.

Il est né en 1974 et ce n’est qu’au cour des années 1990 qu’il commence à manier la bombe. Mais c’est entre 1992 et 1994 qu’il devient véritablement un artiste du graff, au sein  d’un groupe appelé « Bristol’s DrybreadZ ».

Il adore provoquer, choquer, voire perturber la société et c’est ce qui fait toute l’importance de son œuvre. Il utilise principalement une composition de pochoirs et d’écrits. Ce n’est cependant qu’en 2000 qu’il utilise des pochoirs plus élaborés.

L’objet du délit, une mauvaise interprétation ?

L’œuvre est un  graffiti qui était situé en Angleterre à Londres sur un mur d’un bâtiment en bord de mer dans la ville de Clacton.

Le dessin de l’artiste représentait un rassemblement de pigeons gris protestants contre la présence d’une hirondelle verte en brandissant des pancartes sur lesquelles étaient marqués « retourne en Afrique » ainsi que « les émigrés ne sont pas les bienvenus ». Les habitants de la ville n’ont donc pas compris le second degré.

Les accusés : un manque de réflexion ?

L’œuvre de Banksy a été effacée par les autorités locales après la plainte d’un résident ayant vraisemblablement interprété le dessin au premier degré.

L’équipe anti-graffiti est allée sur place pour enquêter. Au premier octobre, l’œuvre de l’artiste dont les performances se négocient quelques centaines de milliers de dollars fut effacée.

Réalisant après coup qu’un graffiti original signé Banksy attire en général beaucoup de monde et se vend plusieurs centaines de milliers d’euros, les services de la mairie l’ont invité «à revenir à Clacton pour peindre une autre œuvre murale» réalisant trop tard les bénéfices en termes de tourismes d’avoir une œuvre de Banksy dans la ville.

 

Sources : – http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/10/03/l-hirondelle-de-banksy-chassee-des-murs-de-clacton_4499762_3232.html

-http://www.banksy-art.com

Banksy dans l’actualité : après l’hirondelle de Clacton, le chaton de Gaza

voir lien suivant : http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/26/banksy-gaza-oeuvres-documentaire-instagram_n_6758438.html

Alicia CARDOT et Alicia CHANAVAT

L’Hérault et le Gard : Deux fleuves meurtriers !

Flickr.com

Inondations à St Martin de Valgalgues, 09/2014 Flickr.com

L’épisode cévenol du 29 septembre 2014 a été l’un des plus violents qui ai eu lieu dans l’Hérault. Ce jour là il est tombé entre 15h et 18h 300 mm de pluie sur Montpellier. En 3 heures la ville a reçu la pluie de 6 mois.

L’épisode cévenol, le début des problèmes… Durant la période d’automne, de gros nuages en provenance du Golfe du Lion ont provoqué des inondations à cause des orages cévenols à Montpellier, souvent dans un régime de vent du sud très humide, provoquant dans un premier temps des pluies orographiques sur les massifs qui finissent par s’étaler en général jusqu’aux plaines. Ils donnent des quantités d’eaux d’environ 200 à 400 mm (600 à 700 mm au cours d’épisodes vraiment intenses). Des habitants rattrapés par…l’eau Quelques 4000 personnes ont passé une nuit dans des gares, des gymnases ou même des collèges. Une soixantaine de communes doit être classée en état de catastrophe naturelle. Dans le hall de la gare Saint-Roch de Montpellier des centaines de passagers ont passé la nuit, le trafic était compliqué, des embouteillages ont perturbé le sud de la France. Des centres d’urgence ont été installés au Zénith et dans des écoles de Montpellier. Au total, environ 4000 personnes ont été contraintes de dormir hors de chez elles. Aucun décès n’a toutefois été recensé. Lennox, Victor et Djibril